Le chèque-vacances est une sorte de chèque permettant de payer plusieurs frais relatifs aux vacances. Cela pourrait être le déplacement, le loyer, les dépenses liées aux activités et loisirs dans plus de 200 000 points d’accueil. Etre bénéficiaire d’un chèque-vacances est donc un moyen facilitant l’organisation d’une villégiature en famille, en solo, en couple ou avec des amis. Il y a toutefois certaines règles qu’il faut connaitre concernant son usage. Pour le paiement de la location en particulier, voici quelques détails à ne pas omettre.

Des informations importantes

Pour obtenir un chèque-vacances, il faut participer aux différentes opérations qu’effectue son entreprise, son organisme social etc. Il est également nécessaire de contribuer financièrement à ces actions. Mais il y a aussi des critères sociaux à remplir pour l’obtenir. Une fois que l’on en obtienne un, il faut savoir bien en profiter.
Il ne faut pas oublier non plus que ce dispositif a ses limites. En effet, un chèque-vacances n’est utilisable que pendant une durée de 2 ans après son obtention. Au-delà de cette période, il est périmé et ne sera plus accepté par les points d’accueil. On ne peut donc pas l’utiliser pour payer la location une fois qu’elle ne soit plus valide.

Comment réserver sa location de vacances avec les chèques ?

Le chèque-vacances même valide pourrait être refusé par le prestataire s’il ne figure pas parmi la liste des partenaires de l’ANCV ou Agence Nationale pour les Chèques Vacances. Pour en savoir davantage, on peut s’informer sur le site de cette agence. On doit ensuite voir les conditions générales de vente et les modalités de paiement des services proposés par le prestataire. Dans le cas où ces informations ne sont pas visibles sur les sites des prestataires, on peut contacter leurs accueils ou leurs services clients pour mieux se renseigner. Le chèque pourrait être envoyé par courrier ou à faire valider directement dans la boutique physique du prestataire.