La cire et l’huile sont ce qu’on appelle des finitions d’imprégnation. Cela veut dire qu’elles pénètrent le bois pour en nourrir les fibres. Ces produits offrent dès lors une meilleure garantie de solidité pour nos meubles en bois, en particulier pour les modèles anciens. Les finitions d’imprégnation, bien entendu, ont également des vertus décoratives, permettant notamment d’apporter une touche de modernité à des meubles anciens mais encore à des meubles de style scandinave ou industriel. La cire, en particulier, apporte par exemple à une table basse rehaussable en bois une teinte raffinée avec surtout des effets subtils (vieilli, blanchi, naturel, chromé, irisé, métallisé).

Quels sont les atouts de la cire pour table basse relevante?

En nourrissant directement les fibres du bois, la cire accentue l’élégance naturelle de ce matériau. Le produit apporte surtout une touche raffinée et chaleureuse au meuble. La cire s’apprécie également pour son aspect velouté et la durabilité de sa brillance. Cette finition est d’autant plus pratique que le bois préserve dans la durée sa teinte d’origine. Bien entendu, la cire s’apprécie pour l’odeur douce qu’elle diffuse dans la pièce, un parfum qui souligne le côté rustique ou vintage du meuble.

La cire est le plus souvent utilisée pour embellir les meubles anciens ou rustiques, ce qui en fait d’ailleurs le produit de prédilection des antiquaires ou des chineurs. La patine esthétique durable est un atout appréciable qui permet de mettre en valeur mais surtout de conserver les nuances naturelles des essences fines.

La cire est également utilisée pour donner du caractère à un meuble neuf, en l’occurrence une table basse relevante scandinave ou industrielle. La cire métallisée permet par exemple, avec un subtil mariage entre les teintes « acier » et « chromé », d’accentuer l’esprit moderne d’une décoration intérieure. L’effet blanchi, lui, est un atout pour rehausser le design nordique d’un mobilier en pin blanc ou en chêne clair…

Les étapes à suivre pour cirer une table basse en bois

Avant de commencer l’opération, il est important de vérifier que le bois soit nu ou remis à nu, qu’il soit sec, sain, dépoussiéré, propre ; il faut en outre que le meuble soit exempt de traces de détergents, de lessive, de gras, polish, huile de lin ou d’anciennes finitions. En somme, l’application ne peut se faire sur un meuble déjà peint, verni ou huilé. Si votre table basse en bois l’est déjà, le ponçage à blanc doit être réalisé au préalable.

Pour ce qui est des boiseries anciennes encrassées, il convient de les décirer avec un décireur. On peut également réaliser un décapage à l’aide d’un décapant, l’idée étant de faire en sorte que le bois soit exempt de toute souillure.

Une fois que c’est fait, on procède au ponçage de la surface à l’aide d’un abrasif fin. C’est également le moment de teinter le bois, avant de passer à l’application de la cire. L’étape suivante consiste à étendre la cire à l’aide d’un pinceau pure soie. On peut également se servir d’une mèche coton. Cette opération est à renouveler jusqu’à ce qu’on obtienne la nuance désirée.

La dernière étape consiste tout simplement à laisser bien sécher, puis à lustrer à l’aide d’un chiffon de laine ou de coton.

L’entretien d’une table basse cirée

L’entretien doit être le plus régulier possible pour que la table basse conserve dans la durée son éclat. Mais pour que l’entretien soit efficace, il convient au préalable de dépoussiérer le meuble, cela à l’aide d’un chiffon doux de laine ou de coton.

On prend ensuite une mèche coton ou un chiffon de laine ou de coton fin pour appliquer, de manière ponctuelle, une nouvelle couche de cire. L’application doit néanmoins se faire à l’aide d’un pinceau si l’on doit entretenir un meuble sculpté, ce qui permet notamment d’éviter un encrassement progressif.

En appliquant la cire à l’ancienne, en aérosol, on s’assure par ailleurs que l’entretien soit aussi efficace que rapide. Cette méthode est plus particulièrement recommandée pour les moulures ou les meubles sculptés.

Toujours pour éviter tout encrassement, il est recommandé d’enlever de temps à autre toute salissure ou excédent de cire à l’aide d’un décireur. Cet outil est pratique pour éliminer notamment les anciennes couches, car une fois le bois nettoyé en profondeur, il retrouve sa teinte d’origine.

A partir du moment où une surface cirée perd de sa brillance, on recommande simplement de la lustrer à l’aide d’un chiffon doux (de laine ou de coton).