Sarlat est fait partie des villes françaises et européennes les plus riches en patrimoine architectural. De nombreux monuments historiques, comme le château de La Boétie ou la cathédrale Saint-Sacerdos, sont des témoins privilégiés de la vie à Sarlat depuis le Moyen-âge. Il en est de même pour un certain nombre de sites incontournables, dont notamment l’emblématique place de la Liberté, connue entre autres pour son marché couvert ou pour les nombreuses terrasses de café alentour. Mieux connaître l’Histoire de Sarlat, depuis le Moyen-âge à l’époque classique, en passant par la Renaissance, mais aussi sa culture et ses traditions, c’est une expérience qui passionne chaque année plus de deux millions de visiteurs. Plongée dans la plus belles des cités médiévales de la Dordogne.

Laissez-vous tenter par une visite guidée nocturne de Sarlat

La nuit, les ruelles étroites et tortueuses, mais surtout authentiques, de la cité médiévale offrent un décor unique, à couper le souffle. L’idée d’organiser des visites guidées dans la ville a germé depuis les travaux de réhabilitation des espaces publics et des immeubles, des efforts entrepris dans le cadre de la loi Malraux qui protège en particulier le centre historique de la ville. Depuis, Sarlat bénéficie d’un éclairage au gaz d’un genre particulier. Les becs au gaz donnent une succession d’ombres et de lumières formant un paysage urbain envoûtant et s’arrimant avec les Histoire et anecdotes savoureuses narrées par le guide conférencier.

De manière générale, la visite guidée, de jour comme de nuit, présente au moins trois avantages pratiques. D’abord, vous pouvez visiter différents sites et monuments historiques emblématiques dans un délai raisonnable. En effet, le guide conférencier ne vous conduit pas n’importe où, les parcours étant définis à l’avance, le soin ayant été pris pour que les visiteurs puissent admirer des trésors architecturaux comme l’hôtel de ville, le manoir de Gisson, la cathédrale de Sarlat ou encore le château de La Boétie.

Le deuxième avantage tient au fait que vous ne vous contentez pas d’admirer les belles façades des édifices religieux ou les styles architecturaux des châteaux ou maisons nobles, entre autres ; vous en profitez également pour « mettre à niveau » votre connaissance de l’Histoire et de la culture de Sarlat et plus largement, du Périgord. Comment Sarlat, place forte durant la Guerre de Cent Ans, est-il tombé aux mains des troupes anglo-saxonnes ? Qui était Etienne de La Boétie ? Quelle empreinte le christianisme a-t-il laissée dans la ville ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles un guide conférencier apporter des réponses, sans compter les anecdotes savoureuses autour d’un événement, d’un monument ou d’une personnalité en particulier.

Enfin, la visite guidée est une option qui ne coûte pas les yeux de la tête. Cela permet en effet de découvrir les monuments incontournables du noyau historique en une demi-journée, et à pied. Plus largement, cette option est d’autant plus intéressante que certains points de départ (ou d’arrivée) sont à quelques encablures d’un bon restaurant mettant à l’honneur tradition gastronomique locale, ou d’un hôtel demi-pension Sarlat pas cher, entre autres.

Sarlat, « ville d’art et d’Histoire »

Avant d’entrer dans le détail, il convient de rappeler les principales caractéristiques d’une ville ou d’un pays d’art et d’Histoire. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site du ministère de la culture, Culture.gouv.fr. On peut notamment y lire que ces « territoires (…) s’engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien à la qualité architecturale et du cadre de vie. »Le ministère de la culture exige surtout « un réel engagement politique » qui se traduise par l’élaboration d’un projet local de développement axé sur la culture, l’architecture et le patrimoine, au vu notamment des « enjeux que représente l’appropriation de l’architecture et du patrimoine par les habitants ».

Pour résumer, cet « engagement politique » doit se traduire par une politique de sauvegarde des monuments historiques de la ville. En l’occurrence, « l’intérêt pour la conservation s’est manifestée [à Sarlat]dès les années 1950 », indique le site Vpah-nouvelle-aquitaine.org, qui regroupe les « villes et pays d’art et d’Histoire » (VPah) en Nouvelle-Aquitaine. La première campagne de sauvegarde aura notamment permis de restaurer un périmètre de 1.75 hectare, alors « la partie la plus peuplée et la plus dense en monuments historiques ».

La dynamique se poursuit jusque dans les années 1970, puis reprend à partir des années 1990. Par la suite, la ville entreprend des projets de réhabilitation des espaces publics (réseaux, pavement, éclairage au gaz) et des immeubles – la restauration des sites et monuments de Sarlat se fait dans le cadre de la loi Malraux –, ce qui a permis d’embellir au-delà du traditionnel secteur sauvegardé, les travaux s’étendant à la rue principale et aux entrées de la vieille ville.

Sarlat fait partie des « plus beaux détours de France »

« Les plus beaux détours de France sont de petites villes touristiques où l’on est toujours sûr de trouver un hébergement et un accueil de qualité, un patrimoine valorisé et attrayant, une identité, une tradition gastronomique, un artisanat diversifié, sans oublier l’ambiance d’un marché ou d’une fête locale », peut-on lire sur le site Plusbeauxdetours.com.

Sarlat est en l’occurrence une ville d’une dizaine de milliers d’habitants où les visiteurs ont une large palette de choix en termes d’hôtels, de maisons d’hôte ou de restaurants. La valorisation du patrimoine est par ailleurs la principale raison de l’attractivité touristique de la cité médiévale, ce qui lui a d’ailleurs valu d’être labellisée « ville d’art et d’Histoire ». Les visiteurs s’imprègnent également de l’ambiance des allées des marchés sarladais, en particulier le marché de la place de la Liberté. Enfin, notons que Sarlat est rythmé, tout au long de l’année, par de nombreuses manifestations culturelles, pour la plupart liées à la tradition gastronomique : Journées du terroir, Fest’oie, Fête de la truffe, Fête de la noix…