Le gain d’espace est le principal avantage apporté par la location d’un garde-meuble. Les affaires pourront être stockées durant une saison et récupérés pour une autre selon les besoins. De plus, les opérations administratives à réaliser pour en bénéficier sont faciles à faire. Il suffit, en effet, de bien compléter son dossier et de s’entretenir avec le prestataire. Voici les quelques étapes à suivre pour cette démarche !

Choisir son garde-meuble

Le choix du garde-meuble est très important afin d’assurer son usage. La superficie de la location varie, cependant, en fonction de la grandeur et de la quantité des affaires qui vont y être rangées. La surface disponible varie entre 1m² à 9 m² dans le cas général. Certains prestataires promettent même une surface allant jusqu’à 30m² voire plus de 100m². Néanmoins, pour pouvoir bénéficier d’un accès facile, il reste conseillé de trouver un garde-meuble près du logement.

Réserver le garde-meuble

Une fois les caractéristiques du garde-meuble défini, il faut alors trouver l’interlocuteur idéal. Ce dernier va proposer les offres adéquates en fonction de la superficie nécessaire, du budget et de l’emplacement. Il reste à faire le choix définitif par rapport à celui qui répond le plus aux exigences et à le réserver. Cette étape est très importante pour la location. La réservation va permettre de garder le stockage jusqu’à validation du contrat. Elle peut se faire par mail ou par téléphone selon la politique du prestataire. Cela va également permettre de vérifier la disponibilité du box choisi mais il reste recommandé de visiter le lieu de stockage avant toute prise de décision.

Souscrire à une assurance

Avant toute chose, le loueur indépendant ou l’entreprise de déménagement exigera une assurance. Elle sert de garantie contre les éventuels imprévus comme des catastrophes naturelles, des problèmes par rapport aux matériels utilisés pour l’entreposage, et autres accidents. Ce document fait, d’ailleurs, partie des pièces à fournir pour le contrat. L’assurance professionnelle ou habitation peut parfois contenir déjà une clause concernant la location garde-meuble. Si tel est le cas, il n’y aura plus d’utilité à octroyer une nouvelle assurance. Notons, également que certains prestataires proposent déjà une assurance pour les affaires stockées dans le garde-meuble.

Signer le contrat

La dernière étape pour la location d’un garde-meuble est la signature du contrat. Les documents nécessaires sont généralement la pièce d’identité et le RIB. Selon l’activité, le prestataire peut demander un justificatif de domicile et d’autres pièces. Il aura, ensuite, l’obligation de mettre à la disposition de son client un box sécurisé qui présente les caractéristiques convenues. D’ailleurs, une déclaration doit être faite concernant les caractéristiques des biens stockés dans le garde-meuble à travers un inventaire. Quant au client, il devra payer un loyer au prestataire régulièrement selon ce qui est convenu et ce, durant le contrat. Ce dernier varie entre un mois à plus d’un an. Il peut être résilié ou renouvelé selon le besoin. Cette étape peut être réalisée directement dans ses locaux ou à travers des échanges de mail. Les clés seront mises à disposition après que le contrat ait été validé et signé.